Qualité

Les agents de la fusariose des épis du groupe de Fusarium graminearum produisent dans les grains des mycotoxines du groupe des trichotécènes, notamment le déoxynivalenol (DON).

L’intérêt de l’ajout d’HELIOSOL® à un fongicide du groupe des IBS, a été démontré en conditions contrôlées.
Dans cette étude, l’ajout HELIOSOL® permet de diviser par 10 la production de déoxynivalenol par rapport à l’IBS appliqué seul à sa dose autorisée. (Giraud et al., 2009)

En conditions de plein champs et de risques élevés (taux de DON supérieur à 1500 ppm dans les témoins non traités), l’ajout de 0.3 à 0.75 L/ha d’HELIOSOL® à un IBS appliqué à sa dose autorisée, au stade floraison, permet de réduire de 25 à 40 % la production de déoxynivalenol en comparaison avec l’IBS appliqué seul.

L’ajout d’un adjuvant à base d’alcool terpénique contribue à réduire les risques liés aux mycotoxines.

Bibliographie :
Giraud F., Querrioux A., Ramos M. – 2009 – Impact d’un adjuvant à base d’alcools terpéniques issus du pin associé à une triazole sur la production de fusariotoxines – 9e Conférence Internationale sur les Maladies des Plantes, Tours, France.

Source : Staphyt : phase au champ et Biotransfer: analyses moléculaires au labo

 

 

 

  • Lieu : Menessis (02)
  • Variété : Caphorn
  • Précédent  cultural : betterave sucrière
  • Application au stade  BBCH 61
  • Volume de bouillie: 150 l/ha

  • Contamination artificielle 24h après application