Les principaux stades phénologiques de la céréale

Il existe une échelle universelle pour toutes les monocotylédones et les dicotylédones, appelée BBCH (Biologische Bundesanstalt bunderssortenamt and CHemical industry).

 

Stade 00 à 09

Germination, levée

La radicule sort de la graine puis le coléoptile perce la surface du sol.

Stade 10 à 19 / A à D

Développement des feuilles

La première feuille étalée puis 2, 3 et etc…

Stade 20 à 29 / E à H

Tallage

La première talle est visible puis développement des suivantes jusqu’à fin tallage. Une céréale peut développer jusqu’à  6 ou 7 talles.

Stade 30 à 39 / I à L

Elongation de la tige principale

Début de la montaison, l’inflorescence se trouve au plus à 1 cm au dessus du plateau de tallage. C’est le stade épis 1 cm.

Stade 40 à 49 / M

Gonflement de l’épi

La gaine foliaire de la dernière feuille est visiblement gonflée puis finit par s’ouvrir. C’est l’étape de la méiose pollinique.

Début d’élongation du premier entre-nœud. Dès que le limbe de la dernière feuille est entièrement étalé et la ligule visible alors la phase végétative est terminée.

Stade 50 à  59 / N

Sortie de l’inflorescence ou épiaison

Début de l’épiaison : l’extrémité de l’inflorescence est sortie de la gaine, l’épillet supérieur est visible. Lorsque l’inflorescence est complétement sortie de la gaine, c’est la fin de l’épiaison.

Stade 60 à 69 / P

Floraison

Les premières anthères sont visibles. A la fin de la floraison, tous les épillets ont fleuri.

Stade 70 à 77

Développement du grain

Les grains sont au stade aqueux puis évoluent vers le stade laiteux.

Stade 80 à 89

Maturation du grain

Début du stade pâteux : contenu de la graine est encore tendre. A maturation le grain est dur.

Stade 90

Sénescence

Les grains se détachent. C’est la moisson. Puis la plante meurt et s’affaisse.