Sitobion avenae

Description

L’adulte aptère mesure 2 à 2.8 mm de long, de couleur assez variable (jaune, vert, rouge…). Ses cornicules et antennes sont noires, ses pattes sont jaunes avec cependant les extrémités des différents articles (fémur, tibia, tarses) enfumés. Les cornicules sont deux fois plus longues que la cauda.

L’adulte ailé montre une tête et un thorax de couleur brun-rouge, un abdomen rouge ou vert avec parfois 5 à 6 taches latérales plus sombres. Les autres caractères morphologiques sont identiques aux adultes aptères. 

Biologie du ravageur

L’espèce se développe originellement sur un hôte primaire du genre Rubus, qui est généralement abandonné. Dans la plupart des cas, l’espèce se développe toute l’année sur son hôte secondaire, les graminées notamment les dactyles, l’avoine, le blé, l’orge, le seigle ou le maïs. 

Les œufs d’hivers sont pondus sur les chaumes de graminées. Ils éclosent à la fin de l’hiver pour donner plusieurs générations de femelles parthénogénétiques aptères puis ailées. Les individus ailés partent coloniser les feuilles supérieures des céréales puis l’épi, dès la sortie de ce dernier. Lorsque la population est abondante ou dans le cas où le stade « grain pâteux » est atteint, des individus ailés apparaissent pour coloniser des graminées encore vertes. 

Le raccourcissement de la durée des jours à l’automne, entraîne l’apparition de la génération sexuée qui pond les œufs d’hiver. 

Lorsque les hivers sont doux, le puceron peut s’y maintenir sous forme de générations parthénogénétiques sur les céréales d’hiver ou les graminées sauvages. 

Nuisibilité et seuil d’intervention insecticide

Ce puceron est le principal ravageur au printemps. En cas de forte infestation sur les épis, il provoque une réduction du nombre de grains par épi et affecte le remplissage des grains. Les pertes de rendements peuvent atteindre 30 q/ha.

Lorsqu’il est présent à l’automne, il est également un vecteur du virus de la jaunisse nanisante (BYDV).

Il est nécessaire de suivre attentivement l’infestation des épis dés le début du stade épiaison, car les populations peuvent évoluer exponentiellement. Le seuil d’intervention est de 5 pucerons par épi ou d’un épi sur deux infesté.
 

Produits conseillés : en association avec un produit insecticide
HELIOSOL ®
CALANQUE ®
ESCAPADE ®

PRODUITS POUR LES PROFESSIONNELS : Respecter les usages, doses, conditions et précautions d’emploi.